Soumis malgré moi–part 10(BDSM)-1ère soirée

      Yorum yok Soumis malgré moi–part 10(BDSM)-1ère soirée

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bikini

Soumis malgré moi–part 10(BDSM)-1ère soiréeSoumis malgré moi – part 10 (BDSM) – 1ère soiréeTout le monde est à table sauf Ben, pendant ce temps, je reprends petit à petit mes esprits et mes forces. Mon sexe et mes testicules sont toujours étirés par les poids me faisant de plus en plus souffrir. Il ne me reste qu’une chose à faire, écouter leurs conversations en attendant la fin du repas.Mes yeux n’ont d’autre choix que de regarder la manucure impeccable que Sophie m’a faite cet après-midi. Cela me fait penser que je n’ai même de dissolvant chez moi et qu’il va falloir que je trouve une solution pour m’en procurer.Les discutions vont bons trains, je n’entends pas chaque mot mais je comprends que je ne suis pas seul dans cette situation, et que le cercle compte d’autre soumis et soumise. Ils sont même actuellement en train de réfléchir à des idées pour mettre en compétition les soumis(es) dans la ferme ou Mister Deep m’avait emmené. Ils ne manquent pas d’idées qui sont d’ailleurs plus hard les unes que les autres, chacun ajoute sa petite touche personnelle aux idées de l’autre.Je sens les pinces de mes seins se resserrer à nouveau de plus en plus et sans même que je m’en rende compte, je fais de petit grognement. Madame Emmanuelle c’est bien rendu compte que j’avais repris mes esprits et que j’écoutais leurs conversations :- Alors Sue, c’est très malpoli d’écouter les conversations. Et en plus tu grogne, tu te prends pour un chien on dirait. Ben, va nous chercher le masque pour les curieux et ramène donc une queue car Sue se prend pour un chien.Il ne faut que quelques quelque dizaine de seconde pour que Ben revienne. Il me met directement un masque intégral en cuir. Il est rembourré vers les oreilles, des ouvertures pour les yeux et la bouche qui peuvent être fermé ou ouverts, une fermeture éclair à l’arrière et un système d’anneau pour pouvoir verrouiller la fermeture en resserrant le tour de cou. A peine le bruit du cadenas de verrouillage entendu que je le sens me lubrifier le cul et m’introduire un plug queue de chien de 6 cm de diamètre au plus large. Il rentre assez facilement mais je ne peux m’empêcher de lâcher un petit gémissement. Sans attendre, ben enlève la fermeture de ma bouche maintenue par deux pressions et la remplace par un bâillon boule m’écartant à nouveau les mâchoires douloureusement.Je n’entends plus un bruit, je suis privé de la vue et je sens déjà ma salive affluer et dégouliner. J’ai les poignets qui commence aussi à être endoloris et je me demande combien de temps ils vont me laisser ainsi. Dans ses conditions, les minutes me paraissent durer des heures. Je commence à gesticuler malgré le peu de mouvements possibles quand je sens alors du froid en haut et en bas de mon dos. Quelqu’un vient de poser 4 verres sur mon dos je pense pour m’empêcher de bouger au risque de les renverser. Les minutes passent et mes testicules se trouve à nouveau étirées, Maitre Jeff vient d’ajouter un nouveau poids au parachute quand je sens avec soulagement que l’on m’enlève enfin les verres un à un de mon dos. Soulagement de courte durée car je commence à recevoir une série de fessé. Les uns après les autres, il passe derrière moi et me claque les fesses sans concession. Je reconnais parfaitement quand c’est le tour de Maitresse Anna qui me les met avec une puissance bien plus forte que les autres malgré sa corpulence. Cela ne lui suffit pas alors elle att**** le paddle et continue à me claquer une fesse après l’autre jusqu’à ce que je cri à travers le bâillon.J’avais résisté au maximum mais rien ni a fait. Elle frappait trop fort sur mes fesses déjà meurtries. Mes hurlements en sourdine à travers le bâillon ne la font pas s’arrêter, elle att**** même les poids pour étirer mes testicules encore plus fort avant de les jetés contre mon ventre pour que le poids fasse balancier.Elle finit enfin par s’arrêter et me caresse doucement mes fesses rouge vif qui sont tellement en feu que je me demande si je pourrais m’assoir dessus. Je suis fatigué tellement je dois à chaque fois supporter la douleur en silence et mon corps est endoloris de partout. Mes testicules sont étirés à un point que je n’aurais jamais imaginé, mes seins sont presque violets à force d’être pincés et j’ai l’impression d’étouffer sous le masque qui me fait transpirer comme si je venais de faire un effort sportif. Je sens enfin quelqu’un enlever le cadenas du masque pour l’enlever. C’est Ben, qui est en train de me libérer. Il enlève aussi les pinces à mes seins dans une douleur extrême, puis les poids à mon sexe et mes testicules et fini par me détacher. J’ai une jouissance interne tellement mon corps est soulagé d’être enfin libéré et soulagé de cette contrainte qui à durée plusieurs heures. Madame Emmanuelle me demande alors de venir me mettre à genoux devant eux. Je me relève difficilement et m’approche, le plug queue encore bien planté dans mes fesses, et le tuyau avec la pompe de ma sonde balançant à chacun de mes pas. Je me mets à genoux devant eux comme Madame me l’a demandé. Je ne pensais pas que je pourrais poser mes fesses sur mes talons pourtant celle-ci sont bizarrement moins douloureuse que je le pensais.- Tu passes une bonne soirée Sue ?- Oui Maitresse.- Et ce matin, tu es bien venu à 9h pour vérifier la maison ?- Oui Maitresse.- Tu es sûr de toi Sue ? tu es venu à 9h ?- Non maîtresse, pardon, je suis arrivé à 9h05.- Donc tu sais ce qu’il va arriver ?- Oui Maitresse, je dois être punis et je vous en remercie. Je dis cela et pourtant dans ma tête, je me dis que vu tout ce qu’ils viennent de me faire subir, j’ai déjà reçu une bonne punition. – Alors les amis, vous en pensez quoi ?- Le jeu des cartes répond Immédiatement Maitresse Anna. Si tout le monde est d’accord ?Bien évidemment, tout le monde est d’accord avec elle. Je me demande bien quel est ce jeu mais je sais que je vais être au centre de celui-ci. Ils finissent tranquillement leurs verres, prennent même un petit café pour certains et une tisane pour d’autre, le tout servi par Ben et son plateau alors que je reste là, à genoux devant eux à me poser des questions sur la suite des évènements.Il est environ 22h 30 quand Madame Emmanuelle reçoit un message sur son téléphone et annonce à ses invités que le Dr Berthier ne pourra pas venir ce soir en raison d’une urgence médicale ce qui je dois le dire me soulage un peu quand même quand je repense à la taille de son sexe.- Nous allons pouvoir passer au sous-sol dit-elle, il ne manque plus personne pour passer à la suite de cette soirée. Emmène Sue en bas Ben, prépare-la et installe la pour le jeu. Nous vous rejoignons dans quelques instant le temps de discuter de certaine chose entre nous.Ben enlève son plateau me laissant voir le bout de ses seins rougeâtres kadıköy escort avec les marques des pinces bien prononcées sans même que cela n’ait l’air de lui faire mal. Il attache une laisse à mon collier et m’entraine vers le sous-sol sans dire un mot.Dès notre arrivé dans le vestiaire, ben ouvre le tiroir de la table basse et me passe une poire à lavement de 300 ml.- Vas te refaire un petit lavement Sue, et je vais enlever ta sonde que tu puisses aller aux toilettes aussi. Ils ne vont pas descendre avant un bon quart d’heure je pense ils connaissent bien le temps qu’il faut pour que je te prépare au jeu. Tu as peur ?- Un petit peu oui. Il faut dire que cette journée a été plutôt intense sexuellement et que comme ce jeu est une punition, je me doute bien que ce n’est pas fini.- Oh oui Sue, c’est loin d’être fini effectivement.Ben dégonfle le ballonnet de la sonde et me l’enlève doucement laissant couler quelques gouttes de sperme et de précum mélangés. Je me déshabille et vais à la salle de douche suivi de Ben qui prend au passage le plug gonflage et vibrant que je commence à bien connaitre ainsi que des menottes en cuirs pour poignets et cheville.- Je viens avec toi pour être sûr que tu ne te touche pas Sue et que tu te dépêche quand même. Nous irons ensuite dans le donjon pour finir de te préparer pour le jeu.Je passe rapidement sous la douche être propre et faire en même temps le lavement. Mon cul est toujours propre. Si bien qu’il est inutile que j’aille sur les toilettes et je me vide sous la douche. Par certitude d’avoir bien fait, je me refais un autre lavement.Je sors de la douche, m’essuie et comme si cela faisait déjà longtemps que l’on m’éduquait, je tends mes poignets instinctivement vers Ben pour qu’il me mette les menottes qui ne me sont pas reliés entre elles. Ce sont des menottes en cuirs très larges et épaisses qui ont l’air très résistantes et confortables avec un gros anneau en acier de 3 cm de diamètre. Il n’hésite pas à les serrer sans pour autant que celle-ci me fasse mal.Ben m’introduit le plug presque sans le lubrifier puis me remet le collier avec la laisse et m’entraine dans le donjon totalement nu.Je me souviens bien de cette immense pièce avec son mobilier BDSM de toute sorte et ses armoires vitrées laissant voir la multitude d’accessoires à disposition pour les soirées. Je me suis dit la première fois qu’il devait y en avoir pour une fortune mais maintenant que je connais la profession de maître Jeff, ce n’est pas étonnant que le donjon soit suréquipé. La température y est très agréable et l’insonorisation a dû être bien étudié car aucun bruit de l’extérieure n’est perceptibles.Ben me fais traverser le donjon et me fais monter sur l’estrade d’une trentaine de 30 cm de haut. Au centre de celle-ci, une barre métallique de 60 cm elle-même reliée à un palan accroché à une poutre et une petite table haute à coté sur le devant de l’estrade. La barre est munie de gros mousquetons à chaque extrémité et est placé à environ 1,50 mètre de hauteur.A nouveau sans que Ben ne demande rien, je m’approche et place mes poignets vers les mousquetons pour qu’il puisse m’attacher. Je me demande bien quel va être le petit jeu qu’ils ont prévu mais je sens que je vais en baver. Je me remémore surtout la phrase de Madame Emmanuelle m’annonçant le début de ma nouvelle vie et qu’il va falloir que je fasse très attention aux exigences de Madame pour éviter les punitions à répétitions.Je suis là, comme dans une petite salle de spectacle, des fauteuils et des petites tables disposés devant la scène face à moi. Ben passe derrière moi et ramène une barre d’écartement elle aussi métallique mais dont la longueur est réglable. Il entrave mes chevilles et allonge la barre à un bon 80 cm. Je vacille légèrement en avant et me rends compte que l’équilibre va être compliqué à tenir ainsi. Ben connaissant bien cette position de contrainte pour l’avoir pratiquée comme bien d’autre se dirige immédiatement derrière le bar pour fouiller dans un tiroir.D’un coup, au milieu du silence complet, j’entends le bruit du palan qui se met en route et commence à enrouler le câble. Mes poignets sont tirés vers le haut et s’arrête lorsque mes bras sont à moitié fléchis rendant la position beaucoup plus stable.- Alors Sue, c’est beaucoup mieux comme cela n’est-ce pas ?- Oui Ben, c’est bien plus facile de garder l’équilibre.Ben se penche derrière le bar et revient sur l’estrade une mallette à la main qu’il pose sur une petite table haute. Il ouvre alors la mallette face à moi pour que je vois bien son contenu. Dans le couvercle se trouve 2 paddles (1 plutôt long et fin, l’autre plutôt large et court), dans le fond de la mallette un grand compartiment avec une multitude de pince à linge en bois et deux petits compartiments avec un jeu de carte dans le premier et plusieurs chapelets de pinces à linges reliées entre elle par une ficelle et se finissant par un petit anneau métal dans le second.Je n’ai pas trop de mal à comprendre immédiatement ce qu’il allait se passer plus tard. Moi-même j’aime me mettre des pinces un peu partout et en grand nombre. Je sais très bien que la douleur est principalement au du retrait des pinces et que plus il y a de pinces, plus la douleur se propage partout dans tout le corps. La question principale est à nouveau : Combien de temps va durer le jeu ?Ben reprend alors la discussion dans un monologue :« Nous avons un peu de temps et je suis sûr que tu veux connaitre les règles Sue alors les voilà :Les participants tirent une carte chacun leur tour jusqu’à épuisement du jeu. Chaque carte correspond à un nombre de pinces qu’ils te mettront, de coup de pompage du plug, de coup de paddle et d’augmentation de l’intensité des vibrations du plug. Ils vont se régaler je pense car ils adorent ce jeu.Les cartes 7 ,8 et 9 : 2 pinces, les 10 : 3 pinces, les Valets : 4 pincesLes Dames : 2 pinces + 1 coup de pompe du plug + 2 coups de paddleLes Rois : 3 pinces + 1 coup de pompe du plug + 2 coups de paddle + vibration du plug d’un cranLes AS : 6 pinces + 1 coup de pompe du plug + 4 coups de paddle + monte d’1 cran vibrations du plug et après la partie enlèverons 20 pinces par As tiré.Et pour finir les 2 Jokers : 4 pinces + 1 coup de pompe du plug + 4 coups de paddle + monte de 2 crans vibrations du plug. Ils enlèveront chacun 2 chapelets de pinces à la fin de la partie.Ce sont deux cartes que chacun aime avoir car en supplément, le joker rouge mettra un bâillon de son choix lors du tirage et choisira la cage de chasteté en fin de partie. Le joker noir mettra quant à lui des pinces de son choix sur les tétons lors du tirage et choisira sur quel meuble üsküdar escort ou accessoire du donjon le soumis ira après la partie.Et tu as vu tout ce qu’il y a dans ce donjon Sue, les jokers ont que l’embarra du choix. Tiens, il me semble les entendre descendre !!! ».Effectivement, je vois entrer Madame et les 3 convives de la soirée. Maitresse Cloé est toujours toute de cuir vêtue, Anna a changé son chemisier et porte un corset mi- cuir mi-dentelle qui fait remonter ses seins généreux et augmente l’impression de volume. Quant à Maitre Jeff, il a troqué son smoking contre un pantalon en cuir et juste un boléro en cuir laissant voir qu’il entretien son physique.Lorsqu’il s’approche et passe dans la lumière, je remarque immédiatement la protubérance sous son pantalon en cuir qui me fais penser que lui aussi a l’air plutôt bien monté. Sans comprendre si c’est cette vision précise ou l’excitation de la situation mais mon sexe commence à grossir et se durcir de plus en plus. J’essaie de me retenir pour ne pas avoir de remontrances mais il gonfle encore et encore jusqu’à bander à mon maximum.- Tu m’as l’air excité Sue, dit Madame Emmanuelle. La pensée de ce jeu t’excite on dirait. Je me souviens très bien qu’il y avait pas mal de pinces dans ta mallette chez toi alors tu vas être ravis. Ne faisons pas attendre Sue mes amis, commençons donc le jeu.- Ben ! sert nous un verre et prépare nous les cartes.Pendant qu’il s’installe confortablement dans les fauteuils face à l’estrade, Ben passe derrière le bar, remet un plateau de service attaché par les seins puis sert un verre à chacun. Lorsqu’il revient pour faire le service à table, je vois dans sa démarche qu’il commence à avoir mal aux seins avec le poids des verres.Les invités et madame servis, il revient sur l’estrade, prend le jeu de carte dans la mallette, le bat et le pose sur son plateau. Il vient se positionner au bord de l’estrade et se décale d’un petit mètre sur ma gauche afin que tout le monde puisse me voir et que moi aussi je puisse voir le jeu de carte.C’est Madame qui se lève en premier, j’en conclu donc que c’est elle qui va démarrer le jeu.Elle monte sur l’estrade, tire la première carte et la montre à l’assemblé. Elle la repose alors sur le plateau bien en vue. C’est un roi, ça commence déjà par une grosse carte dont je ne me souviens plus exactement ce qu’il engendre. Elle att**** 3 pinces et le paddle court et large et me mets les 3 sur les testicules. Elle passe derrière moi et je sens les vibrations du plug qui se met en route et gonfle d’une pression. Puis m’assène un coup de paddle sur chaque fesse que je dirais de force moyenne.C’est au tour de maitre Jeff qui tire seulement un 10 et me met lui aussi 3 pinces aux testicules avant de retourner s’assoir. Viens alors Maitresse Cloé qui a plus de chance et tire le premier As du jeu. Elle a donc droit à 6 pinces. Je comprends alors à quoi est destiné le petit compartiment de la valise. Les 6 pinces sont en fait un des chapelets qu’elle prend soin de me mettre sur les côtes mon côté droit en alignant bien les pinces et en tirant la peau pour qu’elles soient bien accroché à mon corps. Comme chaque grosse carte, elle gonfle le plug d’un coup de pompe, monte les vibrations d’un cran et me mets 4 bon coups de paddle sur les fesses. Pour finir ce qui n’est que le premier tour, Maitresse Anna viens tirer une carte. Je vois à son visage que ça n’a pas l’air de lui plaire et comprend pourquoi quand je vois qu’elle a seulement un 9. Elle me pose la première pince sur le plancher pelvien et la seconde sur le frein de mon sexe à moitié en érection.Le deuxième tour commence directement par un joker. En l’occurrence, le rouge signifiant la pose d’un bâillon. Madame étant chez elle, elle ne cherche même pas et rapporte d’une étagère un bâillon écarteur en métal recouvert de plastique au niveau dans dents comme on en voyait auparavant chez les dentistes. Après l’avoir mis, elle l’écarte au maximum laissant ma bouche grande ouverte au minimum à 5 cm. Les douleurs dans mes mâchoires ce combine avec les douleurs des pinces qu’elle met sur mes seins autour de mes tétons et des coups de paddle qu’elle m’inflige à en oublier le plug qui a regonflé en vibrant un peu plus. Avant de retirer une carte, elle s’approche de moi pour me faire voir sur son visage le plaisir qu’elle prend à me voir ainsi soumis.Les cartes suivantes sont que de petite valeur entrainant seulement la pose de pinces. Maitresse Anna est à nouveau mécontente de tirer seulement un valet et se venge à nouveau en plaçant les pinces à des endroits sensibles. La première sur la langue, deux sur la lèvre inférieure et une dans le cou en prenant un maximum de peau.Le tour suivant continu de même avec un 8 et un valet avant que Maitresse Cloé tire son deuxième As avec jubilation. Comme je mis attendais, le deuxième chapelet est mis à l’identique du premier mais sur mes côtes gauches.Maitresse Anna quant à elle se retourne ravie vers moi pour me montrer sa carte avant même de la montrer aux autres. Elle à l’air d’être heureuse comme une enfant qui ouvre un cadeau avec de nouveau le tirage d’un As. Très rapidement, elle pose le chapelet de 6 pinces sur mon ventre, gonfle le plug, augmente les vibrations puis att**** le second paddle plus long et plus mince que le précédent.Je comprends son ravissement quand je reçois le premier coup qui viens frapper mes deux fesses en même temps avec une intensité foudroyante. Je ne peux m’empêcher lâcher un « AH » de douleur suivie de trois autres « AH » succédant à chaque coups reçus. Après tous les coups déjà reçu depuis le début de soirée, J’ai les fesses totalement en feu. A nouveau Maitresse Anna n’y a pas été de mains mortes à m’en faire oublier un instant les douleurs provoquées par la cinquantaine de pinces déjà sur mon corps. J’avais bien deviné en début de soirée qu’elle appréciait donner des coups et cette fois j’en suis plus que convaincu.Le tour suivant est plutôt calme, une dizaine de pinces supplémentaires, 2 pompages du plug et 2 coups de paddle heureusement mis par Maitresse Cloé.Le jeu à commencer depuis bien 30 minutes et la moitié des cartes sont tirée. Je suis inquiet car je sens la morsure des pinces un peu partout sur mon corps.J’ai des pinces sur les testicules, le sexe, le ventre, les côtes, en dessous de mes bras sur mes triceps, la langue, la lèvre inférieure, à l’intérieur des cuisses et même quelques pinces entre les orteils de mes pieds.Maitresse Emmanuelle ne se relève pas de suite et fait même une petite pause en buvant tranquillement son verre. Après quelques minutes, le jeu reprend enfin.Dès la deuxième carte, maitre Jeff tire le dernier As et place le chapelet tuzla escort sur mon triceps droit qui n’a que quelques pinces par rapport à l’autre. J’appréhende à chaque fois que Maitresse Anna se lève pour tirer une carte. Et bien entendu, elle tire une Dame me valant deux coups de paddle en plus du reste qui une fois encore me font crier. Ma bave coule entre mes seins et sur mon ventre commençant à empêcher la mise en place des pinces à ses endroits. Cela ne les gêne pas, ils enchainent par d’autre partie du corps, en visant les articulations : aisselles, intérieur des coudes et des genoux et adducteurs. Ils en arrivent même à en mettre dans mon cou, sur mes arcades et sur les oreilles. Je suis un vrai sapin de noël de pinces.Le plug commence à être gros et est maintenant douloureux à chaque augmentation de volume. Je n’aurais jamais pensé que finalement les pinces les plus douloureuses sont celles que j’ai sur la lèvre et la langue. Comme si ce n’était pas suffisant, c’est Maitresse Anna qui retourne le joker au tour suivant. Je n’ai vraiment pas de chance aujourd’hui. Elle se dirige vers une vitrine remplie de pinces à seins de toutes sorte et revient avec deux aspires tétons. Elle me les met alors et tourne la molette pour faire le vide et aspirer mes tétons au maximum. Encore une sensation de douleur supplémentaire dans mon corps, je n’espère plus qu’une chose maintenant, c’est que ce jeu finisse au plus vite car cela doit faire 1 heure environ qu’ils martyrisent mon corps dans tous les sens. Elle continue par ajouter 4 pinces sous les aisselles, elle gonfle le plug deux fois en prenant soins de bien vider la pompe poire à chaque fois et après avoir augmenté les vibrations de 2 crans, elle passe au paddle avec un large sourire. Le premier coup me fait crier mais je crois que ce sont des hurlements qui sortent de ma bouche les coups suivants. J’imagine l’état de mes fesses que je ne peux voir. Elles doivent être violette à force de prendre des coups.Certaines pinces ont vrillé et la douleur devient intolérable, je n’arrête plus de gémir en continu avec ma bave qui continu encore et encore de dégouliner. Je regarde le jeu de carte et il doit rester une dizaine de cartes au maximum et encore une vingtaine de pinces dans la mallette.Ils continuent chacun leur tour à venir me torturer et je ne sais même pas comment ils font maintenant pour trouver de la place pour mettre les pinces. Mon cul est rempli par le plug gonflable à un point que j’ai des contractions douloureuses dans le ventre comme pour l’expulser de mon corps. La dernière carte du jeu arrive enfin. Maitresse Anna fini le jeu par une dame qui je le sais va entrainer à nouveau deux coups de paddle que j’appréhende déjà. Je suis étonné de La voir prendre l’autre paddle, plus court et plus large et je comprends sont choix quand elle me frappe deux énormes fois sur le derrière de chaque cuisse. Je me demande comment je fais pour arriver à rester sur mes jambes avec l’effet de surprise et la douleur si intense que cela me provoque.Je respire enfin en me disant que le jeu est fini. Enfin, presque car le plus dur va venir lorsqu’ils vont retirer la centaine de pinces de mon corps.Je crois m’évanouir et je ne comprends plus rien de ce qu’il se passe lorsque Maitresse Emmanuelle s’approche de moi et me dit :- Tu es très belle avec toutes ces pinces Sue !!! Maintenant que tu es prête, passons à la punition que tu mérites. Je vais être gentille avec toi et remplacer ton bâillon par un bâillon mors que tu puisses serrer des dents.Ben est déjà là, à côté d’elle avec le bâillon mors en cuir noir sur le plateau. Elle m’enlève tout d’abord la pince sur ma langue, me retire l’écarteur et mets le bâillon mors soulageant ainsi ma mâchoire. Je sais que ma punition arrive et qu’elle va être dur pour moi surtout quand les 4 chapelets de pinces seront arrachés par Madame et Maitresse Anna.Les invités sont assis en face de moi, et je ne comprends pas pourquoi Madame les rejoints et s’assoit à son tour plutôt que de les convier à m’enlever les pinces. Je me dis qu’elle veut surement attendre encore pour accentuer la douleur. A nouveau surpris, j’entends le palan se mettre en route et mes bras qui commence à être tirés vers le haut. Au fur et à mesure, mon corps commence à s’étirer et je ressens la douleur s’intensifier sur chaque pince. Je me mets sur la pointe des pieds au maximum pour la limiter mais le palan ne s’arrête pas et je sens mes pieds quitter le sol. Je suis suspendu, des douleurs partout dans le corps. Certaines pinces sautent de ma chair quand d’autres restent accrochées par un minuscule bout de peau. Je n’arrête pas de gémir par cette souffrance continue, serrant le mors au maximum en fermant les yeux pour m’aider à supporter les sévices que je reçois.Je ne me rends même pas compte qu’ils m’ont rejoint sur l’estrade jusqu’à ce que Maitresse Anna arrache les deux chapelets de pinces en même temps qui sont sur mes côtes droite et gauche.Je hurle comme jamais, des larmes de douleur coulent le long de mes joues, mon corps me fait mal de partout. Ils enlèvent les pinces les unes après les autres me faisant gémir à chaque fois. Les yeux toujours fermés, Je ne vois lequel d’entre eux s’amuse même à faire sauter des pinces en tapant dessus. – C’est presque fini Sue me dit Maitresse Emmanuelle. Il ne reste plus que mes deux chapelets à t’enlever.Elle me dit cela comme pour me préparer à souffrir une dernière fois. Elle att**** en premier le chapelet qui est sur mon ventre et l’arrache d’un coup sec. Elle saisit ensuite le dernier chapelet et tire dessus très lentement cette fois ci. Chaque pince arrachée me fait crier de plus en plus fort. C’est seulement à la dernière pince qu’elle tire d’un coup sec.Le palan se remet en route pour me descendre cette fois ci. Lorsque mes pieds sont au sol, Ben enlève la barre d’écartement et le bâillon mors. La descente continue mais mon corps est tellement engourdi et douloureux que je n’arrive pas à rester debout. Je me retrouve sur les genoux, les fesses aux talons me rappelant à quel point elles sont sensibles maintenant, les bras toujours attachés au-dessus de ma tête penchée vers le sol. Dernier soulagement quand Ben, dégonfle le plug et arrête les vibrations. Il ne me détache pas, et me laisse ainsi. Je pense que s’il m’avait détaché, je me serais écroulé sur le sol.Ils me laissent ainsi 15 minutes environs. Quand je reprends mes esprits, je peux apercevoir sur une petite pendule derrière le bar qu’il est seulement 00h20. J’entends quelques brides de leurs conversations, et je comprends que tout le monde dort sur place ce soir et qu’ils n’ont à priori pas encore sommeil.- Allez Sue me lance Maitresse Emmanuelle, il est temps d’utiliser mon Joker !!! Ben va t’installer sur la banquette là-bas. Je pense que pour toi Anna, tu utiliseras ton joker seulement en fin de soirée.- Bien sur Manu répond elle, pas avant la fin de soirée. Il serrait dommage de ne pas avoir Sue à 100% pour la suite.A nouveau, et comme après chaque événement, je comprends qu’ils n’en ont toujours pas fini avec moi.A suivre…..

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir